A la place des hommes

Paul

Cliquez ici pour vous connecter et visualiser l'ouvrage !
Catégories : ,

Face aux sécheresses qui menacent l’avenir de la région, les élus ont décidé d’implanter un barrage sur le Reyran au lieu-dit Malpasset. Malgré les oppositions au projet, la retenue sera édifiée. Dans le même temps, de l’autre côté de la Méditerranée un conflit dégénère. Adrian fait partie des appelés qui iront combattre en Algérie. Il est contraint d’abandonner pour la première fois de son existence le Jas où vivent ses parents et sa jeune sœur, Naïs. Il embarque à Marseille pour un service militaire censé durer dix-huit mois.
Le 2 décembre 1959, à peine rempli, le barrage de Malpasset se rompt. La vague mortelle balaye la vallée jusqu’à Fréjus. Elle emportera les dépendances du Jas, le matériel, le cheptel et sur son passage elle enlèvera une fraction de la terre arable. Elle épargnera malgré tout la ferme et ses occupants. Au fil des mois, l’activité de l’exploitation agricole chute. La situation ne cesse de se détériorer. De nouvelles déconvenues finiront de mettre à mal les finances du foyer. Un voisin, Alàri, conscient des préjudices et des conséquences irréversibles causés par la catastrophe au domaine, cherchera par tous les moyens à se l’approprier. Après avoir séduit la mère de Naïs, l’homme placera la jeune femme face à ses responsabilités lors d’une inattendue demande en mariage.
Entre une possible saisie des biens familiaux et épouser un homme de plus de trente ans son aîné, Naïs devra choisir.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les lecteurs et les auteurs connectés ont la possibilité de laisser un avis.